Parterre : La vente de chaussures qui bouleverse les familles

 

La vente parterre est devenue un nouveau commerce qui fait courir plusieurs jeunes à Dakar et sa banlieue. Le commerce par circonstance enrôle plusieurs jeunes désœuvrés qui n’hésitent pas à étaler à même le sol pour vendre des chaussures d’occasions à bas prix, c’est selon la provenance. Le marché Colobane est le lieu privilégié pour se procurer des chaussures d’occasion. Mais des fois les marchands parterre qui sont des commerçants par circonstance se sentent obligés de se rabattre sur les voisins pour faire affaire avec eux. Mais cette formule étant un moyen plus simple pour gagner de l’argent n’est pas sans risque.  Les moyens font défaut et les acheteurs peuvent ne pas aller jusqu’à clobane pour se ravitailler et ils seront ainsi obligés de se rabattre sur les0 voisins pour effectuer  les échanges. Toutefois, cette forme de collaboration est souvent conflictuelle dans certaines familles où des fois les plus jeunes ne manquent pas de venir vendre des chaussures volées à la maison. Ce qui entraine des disputes devant le parterre concerné. Mamadou Diallo a vécu cela devant son parterre, il  se  laisse aller à des confidences : « C’est un jeune qui est venu me vendre les chaussures de son frère qu’il a volées. Au cours du marchandage, sa mère est arrivée en courant pour m’accuser d’avoir envoyé l’enfant pour voler les chaussures de son propre frère et j’ai récusé les accusations en vain et c’est depuis lors j’ai arrêté d’acheter les chaussures vendus par les plus petits, a-t-il confié. Ce genre de situation   est souvent très visible dans les endroits où les parterres exposent leurs chaussures entrainant des psychoses de vol dans les foyers.

Toutefois la pratique de ce nouveau commerce continue de plus en plus d’être de mise pour de nombreux jeunes qui souvent préfèrent arrêter leurs études pour s’y adonner. Faisant que partout les chaussées des rues, routes et boulevards le parterre y est installé ce qui prouve le niveau élevé du chomage des jeunes dans la ville.









Commentaires

Designed by espritcitoyen.com